Parki c’est pas fini !

401916655686

Parki c’est pas fini ! ♫♩♬

 

Mon avenir je le vis au présent c’est bien plus intéressant.

Aujourd’hui j’apprécie les choses de la vie car demain tu m’obligeras à y renoncer.

Manger, car je ne pourrai plus avaler, privée de mes plats préférés.

Aujourd’hui je peux encore savourer ces beaux fruits de l’été.

Marcher, car je ne pourrai plus bouger, prisonnière dans mon corps délabré.

Aujourd’hui je peux encore danser sur des mélodies rythmées.

M’exprimer, car je ne pourrai plus communiquer, le visage figé dans le passé, le regard errant dans le présent.

Aujourd’hui je peux encore sourire, échanger et partager.

Mais vois tu cher Parki, humour et poésie sont les amis que j’ai choisi pour le combat de ma vie.

Et oui cher ennemi si il y a bien un talent qui te fait défaut c’est celui de la plaisanterie.

Alors je te dis à toi le dictateur de mon destin, non la lutte n’est pas finie car jamais tu ne seras le maître de mon esprit.

 

2 réflexions au sujet de « Parki c’est pas fini ! »

  1. Quelle force, Marie-Christine ! épatant .
    De la même veine que celui-ci que j’ai en permanence sous les yeux, punaisé au mur devant mon bureau :

    Invictus,
    William Ernest Henley

    Dans les ténèbres qui m’enserrent,
    Noires comme un puits où l’on se noie,
    Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
    Pour mon âme invincible et fière,

    Dans de cruelles circonstances,
    Je n’ai ni gémi ni pleuré,
    Meurtri par cette existence,
    Je suis debout bien que blessé,

    En ce lieu de colère et de pleurs,
    Se profile l’ombre de la mort,
    Et je ne sais ce que me réserve le sort,
    Mais je suis et je resterai sans peur,

    Aussi étroit soit le chemin,
    Nombreux les châtiments infâmes,
    Je suis le maître de mon destin,
    Je suis le capitaine de mon âme.

    Amicalement

    1. Merci pour ton commentaire Sylvie-Anne. Ce poème de W E Henley est intemporel,et je trouve qu’il nous correspond bien nous passagers de la galère Parkinson, on constate qu’il sait de quoi il parle, car lui aussi à connu la douleur et cela très tôt dans sa vie. Je comprends que tu puisses trouver un peu de réconfort et de force dans ces jolies phrases.
      Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.