Méditer pour augmenter sa substance grise ?

meditation
Dans le groupe contrôle, il existait une augmentation de la substance grise dans le cervelet G.
Ces résultats peuvent paraître surprenants mais ces structures cérébrales sont considérées comme impliqués dans le bénéfice lié à la méditation. Il faut cependant se garder de conclure à un effet neurotrophique de la méditation sur le cerveau (surtout après seulement 8 semaines d’exercice). Les données IRM doivent toujours être interprétées avec prudence et ces résultats devront être vérifiés par d’autres équipes.
Cependant, ce travail témoigne de la grande ouverture d’esprit du monde des neurosciences renvoyant les esprits dogmatiques au musée de l’histoire des sciences.
Note de l’auteur : « N’ayant aucune connaissance ni expérience de méditation, veuillez m’excuser pour l’absence de description du programme de médiation présenté dans ce résumé ! »
Dr Christian Geny
Pickut BA et coll.: Gray matter density increases following a mindfulness based intervention in Parkinson’s disease. 17th International Congress of Parkinson’s Disease and Movement Disorders (Sydney, Australie) : 16 au 20 juin 2013.

Une responsabilité de l’âge dans le trouble du comportement en sommeil paradoxal des patients parkinsoniens ?

Silh

Des troubles du comportement en sommeil paradoxal (RBD) sont fréquemment observés dans la maladie de Parkinson. Souvent sous diagnostiqués et sous traités, ils contribuent à la mauvaise qualité de vie des patients et de leurs proches. Lors d’une étude indienne portant sur 126 parkinsoniens consécutifs non déments, certains symptômes, en particulier les tremblements, la rigidité, les troubles de la démarche et le déséquilibre postural, sont apparus moins fréquents chez les parkinsoniens souffrant de RBD (n = 29 ; soit 23 %), que chez les patients exempts (n = 97). En analyse multivariée, seul un âge plus élevé était associé aux troubles du comportement en sommeil paradoxal (p = 0,003 ; Odds Ratio = 1,07 ; intervalle de confiance à 95 % de 1,02 à 1,13). Cette augmentation des RBD avec l’âge semble suggérer un effet de l’âge dans la genèse du RBD.
Dominique Monnier
Rai NK et coll.: REM behavioral disorder (RBD) in Parkinson’s disease. 17th International Congress of Parkinson’s Disease and Movement Disorders (Sydney, Australie) : 16 au 20 juin 2013.