Je ne changerai pas d’avis !

Nous sommes le 12 avril 2017, une journée banale pour beaucoup de gens sauf pour moi. Je rentre à l’hôpital dans quelques heures pour faire un bilan d’opérabilité et savoir si je suis éligible pour l’opération de le NSP, neuro stimulation profonde .
J’ai pris cette décision il y a quelques mois. Ceux qui me connaissent ont été surpris car je n’en avais parlé à personne, et tout le monde savait que je ne voulais pas en entendre parler. Ce choix je l’ai fait seule car personne ne peut décider à ma place sur un sujet aussi intime que sa santé. La plupart de mes proches et amis ont accueilli cette nouvelle avec approbation et m’encouragent dans cette démarche, d’autres inquiets m’ont demandé si j’avais bien réfléchi.
Vous imaginez bien que ce n’est pas sur un coup de tête que l’on prend ce genre de décision.
On dit qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, nous nous retrouvons parfois dans une situation ou face à un événement qui nous imposent de changer notre comportement, notre façon de penser, cela s’appelle s’adapter.
Apres une période difficile et agitée par des journées de réflexion sur la question, a poser le pour et le contre, c’était évident: la neuro stimulation profonde est pour moi, l’espoir d’un avenir meilleur. À partir de cet instant là, j’étais déterminée, d’ une assurance infaillible et je savais que je ne changerais pas d’avis.

Publié par

Miss Dopa

Je m'appelle Marie Christine, je vais bientôt avoir 57 ans. En 2005 ma vie bascule car j'apprends que j'ai la maladie de Parkinson. C'est une maladie neurodégénérative complexe, avec de nombreux symptômes. Elle aussi sournoise car elle habite progressivement votre corps sans que vous le sachiez . Et puis un jour le diagnostic tombe, mais il est déjà trop tard car elle est déjà bien installée. Une fois le choc de l'annonce passé, j'ai fait le choix de ne pas m'apitoyer sur mon sort et de lutter en m' adaptant à cette nouvelle vie qui s'impose à moi. Après un parcours thérapeutique classique par comprimés de LDopa, puis d'agonistes dopaminergiques, le stylo d'Apokinon et enfin la pompe a apomorphine, la neuro stimulation profonde devient une évidence pour moi.

2 réflexions au sujet de « Je ne changerai pas d’avis ! »

    1. Vous devez vous tromper monsieur nous ne sommes pas dans un film de sciences fictions . La N S P ne nous change pas notre cerveau, elle stimule des zones bien précises du cerveau pour qu’elles produisent de la dopamine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *