Fréquence de la maladie de Parkinson en France en 2015 et évolution jusqu’en 2030

Frédéric Moisan1 (frederic.moisan@santepubliquefrance.fr), Mathilde Wanneveich2, Sofiane Kab1,3, Élodie Moutengou1, Marjorie Boussac-Zarebska1, Laure Carcaillon-Bentata1, Hélène Jacqmin-Gadda2, Pierre Joly2, Alexis Elbaz1,3
1 Santé publique France, Saint-Maurice, France
2 Université de Bordeaux, Isped, Inserm U1219 – Bordeaux Population Health Research Center, Bordeaux, France
3 Université Paris-Saclay, Univ. Paris-Sud, UVSQ, CESP, Inserm, Villejuif, France

Objectifs – En France, les fréquences publiées de la maladie de Parkinson (MP) concernent le plus souvent une seule zone géographique ou des populations spécifiques. L’objectif de cet article est d’estimer la fréquence de la MP en France, au niveau national, régional et départemental, pour l’ensemble de la population.
Méthodes – À partir des données de remboursement de médicaments antiparkinsoniens, une approche validée a été utilisée pour identifier les personnes traitées pour une MP entre 2010 et 2015. Le nombre de personnes nouvellement traitées durant une année a également été estimé. Les fréquences ont été décrites par âge, sexe et département. En utilisant un modèle multi-états, le nombre de personnes de plus 45 ans qui seront traitées en 2030 a été estimé.
Résultats – Fin 2015, 166 712 personnes ont été traitées pour MP en France, soit une prévalence de 2,50 patients pour 1 000 personnes. Au cours de cette même année, 25 842 personnes étaient nouvellement traitées, soit une incidence de 0,39 patients pour 1 000 personnes-années. La prévalence et l’incidence augmentaient progressivement avec l’âge jusqu’à 80 ans ; plus de la moitié des patients avaient plus de 75 ans. Les hommes étaient atteints environ 1,5 fois plus souvent que les femmes. La distribution géographique de la maladie était caractérisée par une certaine hétérogénéité spatiale. En 2030, environ 260 000 personnes devraient être traitées pour une MP en France.
Conclusion – Cette étude est la première sur la MP couvrant l’ensemble du territoire français et plusieurs régimes d’assurance maladie. Ces données contribuent à une meilleure connaissance du poids de la MP au niveau national et infranational. Les projections indiquent un fardeau de la MP en augmentation dans les décennies à venir, du fait notamment du vieillissement de la population.

Retrouvez la totalité de l’article dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire  en cliquant sur le lien qui suit:

http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/8-9/2018_8-9_1.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *