Faire le point sur les avancées dans la recherche sur la MP.

Publié le 11/04/2017 dans le JIM
Journée mondiale de la maladie de Parkinson : vers une plus grande personnalisation des prises en charge

Paris, le mardi 11 avril 2017 – La journée mondiale de la maladie de Parkinson qui touche en France 200 000 personnes est l’occasion de faire le point sur les avancées de la recherche. D’abord, de nouveaux médicaments doivent prochainement arriver sur le marché. L’un deux permet de « prolonger les effets de la L-dopa » indique sur le site Pourquoi Docteur, le professeur Marie Vidailhet (Pitié-Salpêtrière). Par ailleurs, de nouveaux modes d’administration des médicaments offrent un confort plus important aux patients. Concernant les travaux de recherche en cours, ils s’intéressent notamment à l’immunothérapie, ciblant les protéines alpha-synucléines. Les recherches en génétique se développent également ouvrant la voie à une prise en charge plus personnalisée. « En alliant la génétique, la biologie et l’imagerie, une grande partie de la recherche en Europe et ailleurs vise à réaliser une meilleure catégorisation des malades car il n’y a pas une maladie de Parkinson mais des maladies de Parkinson. L’objectif serait de ne plus avoir un traitement unique », explique Marie Vidailhet.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Publié par

Miss Dopa

Je m'appelle Marie Christine, je vais bientôt avoir 57 ans. En 2005 ma vie bascule car j'apprends que j'ai la maladie de Parkinson. C'est une maladie neurodégénérative complexe, avec de nombreux symptômes. Elle aussi sournoise car elle habite progressivement votre corps sans que vous le sachiez . Et puis un jour le diagnostic tombe, mais il est déjà trop tard car elle est déjà bien installée. Une fois le choc de l'annonce passé, j'ai fait le choix de ne pas m'apitoyer sur mon sort et de lutter en m' adaptant à cette nouvelle vie qui s'impose à moi. Après un parcours thérapeutique classique par comprimés de LDopa, puis d'agonistes dopaminergiques, le stylo d'Apokinon et enfin la pompe a apomorphine, la neuro stimulation profonde devient une évidence pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *